quinta-feira, 27 de março de 2014

La Réponse Divine

Quand, dans l'Assemblée des Élus, l’on cogitait de perpétuer le Message de Jésus, ravivé dans le Spiritisme, auprès des hommes, les cœurs angéliques furent pris d’émotion et d’anxiété ont pris.
Des sages du monde spirituel donnaient leur avis sur la divulgation du livre immortel ; des mystiques habitués aux longs témoignages de la solitude et du renoncement suggéraient la charité pour répondre à l'affliction des millénaires ; des Saints fortifiés par le travail de l'abnégation et auréolés par les vertus présentaient la dissémination de la prière comme pont de liaison avec les Hauts Commandements de la Vie ; des scientifiques habitués aux longues recherches et aux laborieuses travaux en laboratoire indiquaient la nécessité de diffusion du phénomène médiumnique selon des lignes sûres ; les héros de la Foi optaient par la fomentation de luttes infatigables où l’on testerait les résolutions des croyants, comme de précieux moyens de lutte contre les ténèbres.
     Tous affirmaient qu’il fallait maintenir allumé l'idéal spirite-chrétien dans les heures rudes qui se dessinaient pour l'avenir.
Néanmoins, devant l'impossibilité de réincarnations en masse des nombreux disciples du Royaume, les suggestions demandaient à être pondérées et étudiées.
L'un d’eux, qui restait en silence, suggéra de consulter les Cieux, en une prière fervente à la recherche de l'inspiration divine. Pendant que les cœurs fusionnaient en un seul sentiment de communion de pensées, une rosée sidérale, en flocons argentés, tomba sur les préposés du Seigneur, en bénissant leur prière.
Toutefois, dans un éblouissement de lumière, un cœur apparut - symbole de l'amour et de la maternité -, avec à son centre l'Évangile du Maître, ouvert sur la douce invitation :
"Laissez venir à moi les petits enfants..."
Les communications spirituelles racontent que, depuis lors, se réincarnent annuellement des esprits engagés sur le programme d'Évangélisation spirite-chrétienne auprès des petits enfants, afin de disséminer le Verbe Divin, en perpétuant dans les esprits et dans les cœurs la révélation de Kardec, sous les bénédictions de Jésus-Christ, pour les temps à venir.
Amélia Rodrigues

(Communication Reçue par Divaldo Pereira Franco le 28-1-1961, Salvador-Bahia, du livre Evangelho e Educação, de Ramiro Gama, page 7.)

Traduit par Marcia Kempf


<< Home       <<Français-Fichier