terça-feira, 11 de fevereiro de 2014

Différentiel de l'Enseignement spirite pour les enfants



              Pour atteindre son objectif de transformation des âmes, l’Éducation Spirite manque d’une méthodologie appropriée.

Une grande erreur, courante dans les activités d’Évangélisation et d’Éducation Spirite réalisée par les centres, est de ne pas observer la méthodologie spirite dans l’abordage des contenus spirites.


Le Spiritisme appelle à la raison, c’est une vision du monde et de la vie basée sur une philosophie rationnelle, dont les conséquences peuvent être expérimentées et prouvées. Cette expérimentation couvre les observations d’événements extérieurs, mais aussi ressentis et remémorés dans notre for intérieur, lorsque la Doctrine enseigne et confirme ce que nous avons déjà vu ou ce que nous vivons
L’enseignement et l’apprentissage du Spiritisme aux enfants diffèrent de l’enseignement et de l’apprentissage religieux. Il ne s’agit pas d’apprendre des normes, des préceptes et des interprétations de textes, mais d’incorporer une vision de soi et du sens de la vie, qui apportera un discernement nécessaire dans les diverses situations rencontrées.

L’enseignement religieux est d’habitude astreignant, c’est à dire, demande d’accepter des vérités partagées par le groupe, sans possibilité de réflexion ou de contestation. On apprend, par exemple, qu’il faut accomplir un rituel déterminé pour s’inscrire dans la liste des enfants de Dieu, et cet état de chose n’offre pas d’autre option que celle de l’acceptation, si on souhaite appartenir aux groupes d’adeptes.

Au contraire, on n’attend pas de l’enfant spirite d’apprendre à croire en Dieu ou en l’immortalité parce que le Spiritisme l’enseigne ainsi, mais parce que sa réflexion, sa confrontation avec la logique et les faits, trouvent un écho dans son cœur, l’intégrant à sa propre expérience, reconnaissant l’impossibilité qu’il puisse en être autrement, et assimilant ce concept à sa propre vision de vie.

Par conséquent, l’enseignement spirite va beaucoup plus loin que ce que l’éducateur peut partager verbalement de sa propre connaissance, et demande une création de stratégies et d’opportunités où chaque élève soulève ses propres hypothèses, questionne et tire ses propres conclusions.

Pour cela, l’enseignement spirite fait appel aux faits du monde, de la science et de la société qui démontrent l’universalité des lois que la Doctrine Spirite vient révéler. En réalité, on ne peut offrir la compréhension et la possibilité de la pratique du Spiritisme, s’il se trouve distant ou divorcé de la réalité qu’il fait comprendre, et pour laquelle il aide à s’investir.



L’enseignement spirite vise à une explication spirituelle, et non à la diffusion de telle ou telle vision religieuse ou pratique dévotionnelle. Ces explications surgissent de l’observation et de l’expérimentation individuelle et collective, à partir d’une réflexion et d’une intériorisation des principes dont on comprend la véracité par soi même, dans la mesure du développement intellectuel et moral.

 Rita Foelker

Traducció: Marcia Kempf

<< Home         <<  fichier -français